mercredi 5 août 2009

TON PERE ET TA MERE TU AIMERAS





Aujourd'hui, j'ai commis une infidélité cinématographique en allant voir le film de Xavier Dolan toute seule, mais Lisa me le pardonnera quand elle l'aura vu!
J'ai tué ma mère...
En fait, en voyant le titre et l'affiche la toute première fois, je me suis dit "Encore un de ces films pseudo-torturés qui va faire le bonheur des Inrocks!" Oui, parce que j'ai un sentiment très mitigé à l'égard des Inrocks! Passons! Par la suite, j'en ai su d'avantage sur le film et sur le prestige qu'il véhicule.
Xavier Dolan, même pas 20 ans, Cannes, Quinzaine des réalisateurs...

Ok, vous savez quoi? Je suis vraiment pas à l'aise avec la critique cinéma, d'autant que je ne supporte pas d'en lire. Mais j'ai tellement envie de vous parler de ce film que je vais faire un effort. J'en sors tout juste et je suis complètement remuée.
Je l'ai eu, je l'avoue, un léger soupçon de méfiance quand à l'âge du réalisateur Xavier Dolan qui a écrit ce film quand il avait 17 ans, alors que moi-même je ne suis franchement pas très vieille. Quelle snobe!
Je suis encore sous le choc, non pas que le film soit torturé et éprouvant, au contraire. Le film est fort avec très peu, ce qui est déja un effort délicat à accomplir. Juste. Le film est juste comme juste ce qu'il faut.
Rien de gratuit, rien de superflu. Pas parfait bien sûr, mais un film parfait est un film chiant de toute façon.



Le message du film, s'il ne fallait le résumer qu'à ça c'est qu'il faut détester, haïr même, taper du pied puis partir pour comprendre que l'on aime celle qui nous a porté.
Oui, je suis encore un peu secouée, mais je pense qu'on peut toute l'admettre à un moment ou à un autre: notre petite maman n'est pas toujours un cadeau!
Ce qui me marque d'autant plus, c'est de ne pas avoir trouver de fausseté dans ce film qui puisse me permettre de juger l'auteur-réalisateur-producteur avec jalousie. Il y a des maladresses, d'accord, mais elles sont vite oubliées, dissimulées par la force de nombreuses séquences.

J'ai reconnu dans ce film toutes les envies de long métrage que j'avais en étant ado, en découvrant le cinéma, sans jamais oser faire lire mes scénarios. Et ce ptit gars, il fait un film, il va à Cannes et il gagne des prix....

Enfin bref, allez voir ce film, regardez-le, écoutez-le, comprenez-le.... et si il ne vous plaît pas, libre à vous après tout, mais reconnaissez quand même qu'il y a un culot louable dans la démarche de ce gamin et que ça méritait le déplacement!

En bonus, un deuxième conseil cinématographique: précipitez vous à une séance de Simon Konianski, un road-movie folklorique à mourir de rire de Micha Wald, avec Popeck et Jonathan Zaccaï (pour qui je l'avoue j'ai un petit faible, même si c'est pas le Rupert Friend de Lisa)

Le film parle des relations père-fils, des danseurs brésilien, de sachets de thé réutilisables et surtout il vous fera voyager dans les patelins paumés d'Europe de l'est à l'arrière d'une Jeep vintage avec Tonton Marcel et Tante Mala!
En bonus, un deuxième conseil cinématographique: précipitez vous à une séance de Simon Konianski, un road-movie folklorique à mourir de rire, réalisé par Micha Wald, avec Popeck et Jonathan Zaccaï (pour qui j'ai un petit faible, même si ce n'est pas le Rupert Friend de Lisa) Le film parle des relations père-fils, des danseurs brésiliens, des sachets de thé réutilisables et surtout il vous fera voyager dans les patelins paumés d'Europe de l'Est à l'arrière d'une Jeep vintage en compagnie de Tonton Marcel et Tante Mala!



Je suis d'accord, les deux films dont je viens de vous parler ne sont pas massivement diffusés, mais justement, c'est toujours un dépaysement de faire l'effort d'aller voir un film dans une petite salle, hors des grands réseaux. Prenez le temps!


Pas de violence, c'est les vacances!




Leslie

3 commentaires:

bathroom a dit…

J'ai bien envie de voir le premier depuis un p'tit bout de temps. Il faut que je voie si il passe part chez moi.

Le Journal de Chrys a dit…

Je voulais voir ce film (le 1er dont tu parles) et là, en te lisant, j'en ai encore PLUS envie!!!!

Marylou a dit…

Je confirme que Simon Konianski c'est génialissime... Bien que malheureusement passé quasi-inaperçu.